Duarte – La voix du Fado

le concert :

Voix tour à tour puissante ou intime, Duarte ne tourne pas le dos à la tradition. Il en nourrit ses fados traversés d’influences terriennes, celles de son Alentejo natal brûlé par le soleil, qui donnent du caractère, de la vigueur et de la profondeur aux musiques de cet ancien élève de l’académie de musique d’Evora, où il a étudié la guitare et le piano. Cette tradition, héritière de José Afonso, irrigue également une pensée qui puise au politique comme ce sublime Rosas où il est question des roses fanées, qu’on a tuées, comme s’il faisait le deuil des idéaux de la révolution des OEillets ; au social, comme ce chant a capella sur l’expatriation.

Distribution :

Duarte : Voix et guitare

Pedro Amendoeira : guitare portugaise

João Filipe : guitare

"La voix douce et modulée, parfois traversée d’éclats lyriques sans sombrer dans une expression emphatique, Duarte, au delà d’être un interprète remarquable, se singularise par ses grandes qualités d’écriture et de composition. Sans trop bousculer les fondamentaux du fado traditionnel, il insuffle au genre une fraicheur et une délicatesse qui enchantent..."

Patrick Labesse - Le Monde

duarte : biographie

Duarte - La voix du Fado

Duarte est né à Évora et a vécu son enfance à Arraiolos dans l’Alentejo. À sept ans il commence son apprentissage musical. Jusqu’en 1997, il étudie à l’Académie de Musique d’Évora le piano et la guitare classique ainsi que l’histoire de la musique. Il devient maître de musique et collabore à des séances de musicothérapie dans une Institution de Solidarité Sociale. À l’Université d’Évora, il obtient une licence de Psychologie Clinique et est membre de la Tuna Acadêmica. Duarte redécouvre alors le fado ; il étudie des fados traditionnels et commence à écrire ses propres textes, dont certains font aujourd’hui partie de son répertoire. Il commence à chanter dans les Casas de Fado. Pour son premier CD, Fados Meus, (2004), Duarte choisit des fados traditionnels associés à des poèmes de Fernando Pessoa, Aldina Duarte, Maria Teresa Grave ainsi que le titre Évora Doce, dont il est auteur et compositeur. Grâce à ce premier disque, il donne des récitals au Portugal et Espagne.

Depuis 2004, il se présente régulièrement chez Maria da Fé et José Luis Gordo, à la Casa de Fado Senhor Vinho. Il participe à des émissions de radio et de télévision et se produit sur scène, notamment lors du concert Noite de Fado Jovem organisé par la Mairie de Lisbonne et le Musée du Fado, à Évora lors du Festival d’Été 2005 et il participe au Spectacle Commémoratif des 50 Ans de la RTP (Radiotélévision Portugaise) La Fondation Amália Rodrigues lui a attribué en 2007 le prix “Fadiste Révélation” et la Mairie d’Arraiolos la Médaille du Mérite Municipal. Entre Novembre et Décembre 2007, invité par la compositrice Evanthia Reboutsika et la chanteuse Elli Paspala, Duarte se produit au Teatro Polis d’Athènes, en Grèce. Le succès est tel qu’il est invité en août 2008 au premier Festival de Musique Méditerranéenne de Chios (Grèce).

En 2008, Duarte chante en Guinée-Bissau, à l’invitation de l’Ambassade du Portugal. Cette même année, il compose un thème pour la bande son du le film “Mistérios de Lisboa”,  du réalisateur José Fonseca e Costa. En 2008 sort également son enregistrement Aquela Coisa da Gente. Duarte y associe des fados traditionnels et de nouvelles sonorités. Son enregistrement Se dor nem piedade, est paru en 2015 au Portugal, et en février 2016 en France. Plus récemment, Só a Cantar, est sorti en février 2018 au Portugal, unanimement salué par la critique. Son dernier disque, No Lugar Dela, est paru en avril 2021. Depuis une prestation remarquée au prestigieux Théâtre de la Ville en juin 2014, lors du festival Chantiers d’Europe, puis une série de 7 dates au Vingtième Théâtre à Paris en décembre 2014, Duarte se produit en régulièrement en France et en Europe, dans les salles et festivals réputés, tels que le Théâtre des Abbesses à Paris, le Festival d’Ambronay, le Festival de Besançon, la scène nationale du Trident à Cherbourg, ainsi qu’à Toulouse, Rueil-Malmaison, Saint-Germain-en-Laye, Meudon, Montceau-les-Mines, Gand en Belgique… Il s’est également produit en octobre 2016 à l’Olympia dans le cadre d’un concert hommage à Amalia Rodriguez, ce programme ayant également tourné au Luxembourg, en Suisse, au Canada et aux Etats-Unis.

Les références musicales de Duarte sont les fadistes Carlos do Carmo, Camané et Amália Rodrigues mais aussi des artistes d’autres univers musicaux portugais comme les chanteurs et compositeurs Sérgio Godinho et Jorge Palma.

En 2016, Duarte a reçu le prix “Mais Musica” descerné par la revue Mais Alentejo, ainsi que le prix José Melo “Coragem de Ficar”.

Retour à la galerie d'artistes...

L'Artisti : Ritratti